Vincennes, le temple du Trot

Hippodrome de VincennesÀ Paris, la géographie des courses hippiques fait apparaître une frontière très nette. À l’Ouest, on trouve le royaume du Galop avec les champs de courses de Longchamp et d’Auteuil, établis autour du bois de Boulogne. À l’Est, on est sur les terres du Trot avec l’hippodrome Paris-Vincennes, situé en bordure du bois du même nom. Le monde du Trot y bénéficie d’une enceinte exceptionnelle pour tous les fidèles de la spécialité à travers le monde.

Le Temple du Trot

Inauguré le 29 mars 1863, l’hippodrome Paris-Vincennes est d’abord dévolu à l’Obstacle : la première course qui y est disputée est un steeple-chase. Très abîmé par la guerre franco-allemande de 1870, l’hippodrome est presque entièrement reconstruit et rouvre en 1879. C’est à cette date qu’il accueille ses premières courses de Trot. Le succès est immédiat et incite la Société des Steeple-Chase à se tourner progressivement vers l’hippodrome d’Auteuil. Les courses d’Obstacle disparaissent définitivement du programme de Vincennes en 1934. Le Trot parisien a désormais un hippodrome qui lui est exclusivement réservé.

L’après-guerre voit le développement de Vincennes s’accélérer. En juin 1952, les premières courses en nocturne ont lieu. En juillet 1962, la SECF achète le domaine de Grosbois, situé au sud-est de la capitale, et y installe un centre d’entraînement. Cette acquisition joue en faveur de Vincennes : sa proximité avec Grosbois fixe définitivement l’hippodrome comme le centre névralgique du Trot français et contribue à améliorer encore la qualité des courses proposées.

Entre 1976 et 1983, de grands travaux permettent de rénover complètement l’hippodrome (notamment les tribunes et les écuries). Vincennes gagne son « titre » de plus bel hippodrome de Trot du monde : il devient « le Temple du Trot ».

Un stade de 42 hectares

Aux confins des communes de Paris et de Joinville-le-Pont (94 – Val-de-Marne), l’hippodrome de Vincennes s’étend sur un site de 42 hectares. Deux pistes en mâchefer (cendrée), corde à gauche, sont disponibles. La Grande Piste (GP sur le plan ci-dessous), longue de 1 975 mètres, avec sa célèbre montée (dans la ligne d’en face après le tournant des écuries) est généralement choisie pour les plus grandes épreuves. La Petite Piste (PP sur le plan ci-dessous), d’une longueur de 1 325 mètres, est utilisée lors des nocturnes. Un paddock de 150 boxes accueille par ailleurs les chevaux en compétition.

Les tribunes de Vincennes peuvent accueillir jusqu’à 40 000 spectateurs, dont 35 000 peuvent prendre place sous la partie couverte depuis la réfection du début des années 1980. Un écran géant de 160 m², unique en Europe, leur permet de suivre les courses. En complément des tribunes, un hall intérieur de 3 000 m² permet de recevoir les parieurs. Enfin, trois restaurants panoramiques font de Vincennes un lieu unique pour profiter des courses. En tout, ce sont 750 000 passionnés qui franchissent chaque année les portes de l’hippodrome.

Le meeting d’hiver : temps fort de l’annee

C’est en hiver, la saison du Trot, que Vincennes connaît ses plus belles heures. Pendant quatre mois (de début novembre à fin février), le meeting d’hiver voit des chevaux venus de toute l’Europe s’affronter sur le plateau de Gravelle (autre nom donné à l’hippodrome Paris-Vincennes). Onze épreuves de Groupe I départagent les meilleurs d’entre eux, le Prix d’Amérique Marionnaud, qui sacre le meilleur trotteur du monde, est évidemment la plus attendue. Auparavant, quatre courses préparatoires et qualificatives pour le Prix d’Amérique Marionnaud, connues sous le nom de « 4 B » (Bretagne, Bourbonnais, Belgique, Bourgogne), auront permis de faire monter la fièvre et de dessiner un début de hiérarchie.

Cependant, on court sur l’hippodrome Paris-Vincennes tout au long de l’année : plus de 150 journées de courses y sont organisées. En dehors du meeting d’hiver, la fin du printemps (mai et juin) et la fin de l’été (septembre) proposent un programme particulièrement riche pour les passionnés et les professionnels de Trot. En tout, ce sont pas moins de vingt courses de Groupe I (douze à l’Attelé et huit au Monté) qui seront disputées à Vincennes en 2010 ! Le Temple du Trot mérite définitivement son surnom.


ARTICLES SUR LE MÊME THÈME :

> Hippodrome d'Auteuil